Des millions de français bientôt privés du réseau cuivre !

Orange devrait soumettre prochainement à l’Arcep son plan de “décommissionnement” du réseau cuivre.

Le 26 Novembre s’est déroulé le “Trip d’automne” de l’Avicca, un événement pendant lequel Orange devait présenter le plan de fermeture de son réseau cuivre. Si Orange a survolé les grandes lignes de son programme, l’opérateur promet de mener à bien ce chantier en collaboration avec les collectivités.

Share on facebook
Share on linkedin
Share on email
Eric Jammaron - Directeur général délégué de Axione, Jean-Germain Breton - Président de Orange Concessions, Lieutenant-Colonel Michel Véra -Sous-chef d'état-major

Pourquoi fermer le réseau cuivre ?

La migration vers la fibre optique avance à grand pas et le réseau cuivre, limité en termes de débits, ne répond plus aux besoins des français. 

Fin 2019, Orange, propriétaire du réseau cuivre, avait annoncé son envie de fermer techniquement ce réseau de manière progressive à partir de 2023 et c’est au “Trip d’Automne” 2021 que Stéphane Richard, PDG d’Orange a présenté le grandes lignes du plan de décommissionnement.

Le plan de décomissionnement soumis à l’ARCEP

Le plan de décommissionnement d’Orange consiste en la fermeture progressive du réseau cuivre d’ici à 2030  avec tout d’abord la fermeture des offres commerciales utilisant le cuivre, l’arrêt de ses services et enfin la suppression de ce réseau sur les différentes infrastructures. Ce plan sera remis à l’autorité des télécoms début décembre et l’Arcep le soumettra à consultation. 

Stéphane Richard a également souligné qu’il s’accompagnerait des collectivités dans ce chantier majeur et onéreux.

“Nous allons prochainement soumettre à l’Arcep le plan de décommissionnement du cuivre. Un plan complet, précis avec des échéances. Nous ne pourrons cependant mener à bien ce chantier sans une étroite collaboration avec les collectivités” – Stéphane Richard, PDG d’Orange

Après que le dossier a été examiné par l’Arcep, le plan de décommisionnement sera soumis à une consultation publique. En effet, le dossier est plus complexe qu’il n’y paraît; le réseau cuivre étant le réseau des télécommunications dominant depuis plus de 60 ans, il sera nécessaire de fournir des alternatives dans les zones où la fibre ne pourra pas être déployée. 

24 millions de foyers français concernés

C’est encore 24 millions de français qui utilisent le réseau cuivre en 2021.  Selon l’Arcep : “Si ce chiffre tend à diminuer de 10 à 15% chaque année, il devrait être encore plus significatif en 2025”

Au moment de la fermeture technique à compter de 2023, il vous sera proposé de migrer votre réseau vers des offres de substitution en fibre optique.

Nous vous invitons à prendre contact avec notre Service Opérateur qui vous accompagnera dans ce changement en vous proposant une offre personnalisée répondant au mieux à vos besoins.